Les fondamentaux macro favorisent le « risk-on »

Salman Baig
Portfolio Manager, Cross Asset Solutions

Unigestion Adaptive 10

Une Stratégie Global Macro


>> En savoir plus sur notre Stratégie Global Macro
>> Adaptive Strategy Profile

La nouvelle année a commencé avec une volatilité importante, les banquiers centraux affichant clairement un changement de politique monétaire, qui a entraîné une forte hausse des taux longs et remis en question la valorisation des actifs. Aujourd’hui, les fondamentaux macroéconomiques sont largement favorables, en particulier aux actifs de croissance : la croissance mondiale se maintient à un niveau élevé depuis un certain temps et les pressions inflationnistes montrent des signes de stabilisation (voire de réduction). Bien que nous nous attendions à ce que la politique monétaire se normalise à mesure que les décideurs font face à l’inflation qu’ils étaient enclins à écarter il y a seulement quelques mois, nous pensons qu’un ralentissement de l’inflation plus tard cette année freinera une action politique agressive. Dans le même temps, la variante omicron semble moins virulente que ce que l’on craignait initialement, et ce risque en diminution devrait soutenir notre opinion positive à moyen terme.


 

Positivity

Stevie Wonder, 2005





Et Maintenant ?

La croissance mondiale est solide et stable

Au cours du troisième trimestre de l’année dernière, nous avons assisté à une baisse significative de la croissance économique, car nombre de ses supports se sont estompés sans que la consommation ne reprenne fortement. À l’époque, la décélération était due à l’affaiblissement de la demande américaine et au resserrement de la politique qui ralentissait la croissance en Chine. Toutefois, depuis le quatrième trimestre de l’année dernière, la croissance mondiale semble s’être stabilisée au-dessus de son potentiel, avec une légère amélioration de la situation aux États-Unis et en Chine. La figure 1 montre l’évolution de nos deux indicateurs systématiques de la croissance mondiale, le Nowcaster et le Newscaster. Ces deux indicateurs avaient considérablement chuté depuis leurs sommets de juillet 2021, mais se sont stabilisés plus récemment. Il est important de noter que le Newscaster, qui se veut plus réactif en intégrant des articles d’actualité sur l’économie, a de nouveau baissé après le revirement de la Fed. Le Nowcaster a vu la plupart de ses composantes diminuer et se stabiliser autour de leur potentiel, à l’exception notable de l’emploi, qui a régulièrement augmenté depuis octobre 2021.

Figure 1 : Indicateurs de croissance mondiale
Global Growth Indicators
Source: Bloomberg, Unigestion au 12.01.2022

La forte pression inflationniste semble s’atténuer

L’inflation est devenue le principal sujet macroéconomique au cours des derniers mois, passant d’un phénomène « transitoire » à un phénomène que les banques centrales ont désormais dans leur ligne de mire. L’IPC américain de mercredi, qui s’est établi à 7 % en glissement annuel, est le plus élevé depuis 40 ans, mais correspond aux estimations des économistes. Les investisseurs avaient apparemment déjà intégré ces taux d’inflation dans leurs prix, car la réaction du marché a été plutôt positive : les obligations et les actions se sont redressées, les spreads de crédit se sont resserrés et les matières premières ont poursuivi leur progression. S’il ne fait aucun doute que les pressions inflationnistes sont toujours présentes, nous nous attendons à ce qu’elles s’atténuent au cours de cette année grâce à la réduction des goulets d’étranglement de l’offre, à la normalisation de la demande et à l’improbabilité d’une hausse des prix aussi importante que celle de l’année dernière. La figure 2 montre notre Nowcaster de l’inflation mondiale et ses composantes sous-jacentes, dont la plupart se sont stabilisées à ces niveaux historiquement élevés.

Figure 2 : Nowcaster de l’inflation mondiale et ses composantes

Fig 2

Source: Bloomberg, Unigestion au 12.01.2022

Le rapport ISM américain donne un aperçu utile du climat des affaires et ces derniers mois, on observe un changement dans l’enquête sur les prix payés : Comme le montre la figure 3, de moins en moins d’entreprises déclarent payer des prix plus élevés. Bien que cela ne signifie pas que les prix baissent ou vont baisser à court terme, cela indique qu’une accélération significative de l’inflation est peu probable, ce qui profiterait à de nombreux actifs, à mesure que les acteurs du marché ajustent leurs attentes à une inflation en baisse.

Figure 3 : ISM manufacturier – Prix payés

fig 3

Source: Bloomberg, Unigestion au 12.01.2022

Les incertitudes liées à la variante Omicron diminuent

À la fin de l’année dernière, nous considérions l’émergence de la variante omicron comme un épisode de stress du marché plutôt que comme un véritable choc macroéconomique : il y avait trop d’incertitudes sur la variante, sa gravité et sa résistance aux vaccins pour pouvoir se prononcer clairement sur son impact sur la macroéconomie. Toutefois, au cours des dernières semaines, une partie de cette incertitude s’est dissipée au profit des marchés : si la variante est hautement transmissible, même parmi les personnes vaccinées, elle semble être beaucoup moins grave que les variantes précédentes. La figure 4 présente l’évolution, d’une semaine sur l’autre, des cas confirmés de Covid et des décès, les décès ayant été décalés de deux semaines (compte tenu du délai habituel entre le diagnostic et le décès), à la fois pour le monde et pour l’Afrique du Sud. Comme le montrent clairement les deux graphiques, l’explosion du nombre de cas n’a pas entraîné une explosion du nombre de décès (ni même d’hospitalisations). Bien que le nombre de malades ait été un frein, de nombreuses personnes devant rester à la maison jusqu’à leur guérison, il semble peu probable que cela ait un impact plus significatif sur la croissance économique et pourrait même permettre à la pandémie de devenir endémique. Vu le contexte d’une croissance saine et la perspective d’un apaisement des pressions inflationnistes, nous pensons que les arguments macroéconomiques pour une allocation d’actifs favorisant le risque, en particulier orientée vers la croissance, devraient donner de bons résultats dans l’environnement actuel.

Figure 4 : Cas et décès dus au Covid (en milliers)

Fig 4

Source: Bloomberg, Unigestion au 12.01.2022.

Unigestion Nowcasting

World Growth Nowcaster

World Inflation Nowcaster

Market Stress Nowcaster

Changements hebdomadaires

  • La semaine dernière, notre Nowcaster de croissance mondiale est resté stable, les légères hausses des données US et chinoises ayant été neutralisées par une croissance plus lente dans la zone euro.
  • Notre Nowcaster de l’inflation mondiale est resté stable, la plupart des pays connaissant des pressions inflationnistes élevées mais stables.
  • Les tensions sur le marché ont légèrement baissé au cours de la semaine, la volatilité ayant diminué et les spreads s’étant resserrés.

Sources : Unigestion, Bloomberg, au 13 janvier 2022.

Pic 1


Informations Importantes

Ce document vous est fourni à titre confidentiel et ne doit pas être distribué, publié, reproduit ou divulgué, en tout ou en partie, à toute autre personne.

Les informations et les données présentées dans ce document peuvent traiter de l’activité générale du marché ou des tendances du secteur, mais ne doivent pas être considérées comme des prévisions, des recherches ou des conseils d’investissement. Il ne s’agit pas d’une promotion financière et ne constitue pas une offre, une sollicitation ou une recommandation de quelque nature que ce soit d’investir dans les stratégies ou dans les véhicules d’investissement auxquels il fait référence. Certaines des stratégies d’investissement décrites ou évoquées dans le présent document peuvent être considérées comme des investissements à haut risque et difficilement réalisables, susceptibles de subir des pertes substantielles et soudaines, y compris la perte totale de l’investissement.

Les vues d’investissement, les opinions ou les analyses économiques et de marché exprimées dans ce document présentent le jugement d’Unigestion à la date de publication sans tenir compte de la date à laquelle vous pouvez accéder à l’information. Il n’y a aucune garantie que ces vues et opinions exprimées seront correctes et elles ne prétendent pas être une description complète des titres, marchés et développements auxquels il est fait référence. Toutes les informations fournies ici sont susceptibles d’être modifiées sans préavis. Dans la mesure où ce rapport contient des déclarations concernant l’avenir, ces déclarations sont prospectives et soumises à un certain nombre de risques et d’incertitudes, y compris, mais sans s’y limiter, l’impact des produits concurrents, les risques d’acceptation par le marché et d’autres risques.

Les données et les informations graphiques contenues dans le présent document sont fournies à titre indicatif uniquement et peuvent provenir de sources tierces. Bien que nous estimions que les informations obtenues de sources publiques et tierces sont fiables, nous ne les avons pas vérifiées de manière indépendante et nous ne pouvons donc pas garantir leur exactitude ou leur exhaustivité. En conséquence, aucune déclaration ou garantie, expresse ou implicite, n’est ou ne sera faite par Unigestion à cet égard et aucune responsabilité n’est ou ne sera acceptée. Sauf indication contraire, la source est Unigestion. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Tout investissement comporte des risques, y compris la perte totale pour l’investisseur.

Unigestion SA est autorisée et réglementée par l’Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA). Unigestion (UK) Ltd. est autorisée et réglementée par la Financial Conduct Authority (FCA) britannique et est enregistrée auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC). Unigestion Asset Management (France) S.A. est autorisée et réglementée par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF). Unigestion Asset Management (Canada) Inc, dont les bureaux sont situés à Toronto et à Montréal, est enregistrée en tant que gestionnaire de portefeuille et/ou courtier sur le marché dispensé dans neuf provinces du Canada et également en tant que gestionnaire de fonds d’investissement en Ontario et au Québec. Son principal organisme de réglementation est la Commission des valeurs mobilières de l’Ontario (CVMO). Unigestion Asset Management (Düsseldorf) SA est co-régulée par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) et la Bundesanstalt für Finanzdienstleistungsaufsicht (BAFIN)

Unigestion Adaptive 10

Une Stratégie Global Macro


>> En savoir plus sur notre Stratégie Global Macro
>> Adaptive Strategy Profile