Une approche d’investissement innovante, fondée sur une gestion holistique du risque


Notre approche

Chez Unigestion, nous avons défini une nouvelle approche de la gestion du risque. Le postulat de base de notre stratégie d’investissement en actions est simple – le meilleur moyen de faire fructifier ses investissements est de ne pas perdre d’argent. En d’autres termes, la protection dans les phases de baisse et l’asymétrie de rendements positive sont pour nous les deux moteurs de la performance à long terme. Cette conviction s’appuie notamment sur notre recherche, qui a démontré qu’un portefeuille centré sur la protection contre le risque génère de meilleurs résultats que son indice de référence sur le long terme.

Grâce à son approche centrée sur la réduction du risque absolu plutôt que du risque relatif, notre stratégie actions peut tout aussi bien être utilisée pour se constituer une exposition directe aux actions, que pour compléter d’autres stratégies au sein d’un portefeuille. Elle conviendra particulièrement aux investisseurs poursuivant des objectifs axés sur la gestion du passif, la budgétisation du risque, la préservation du capital et/ou le rendement absolu.

Toutes nos stratégies sont entièrement personnalisables en fonction des besoins de nos clients. Ils peuvent choisir le niveau de risque actif qu’ils préfèrent et/ou, le cas échéant, appliquer un tilt factoriel. Nous sommes également en mesure de construire, d’intégrer et de gérer un overlay environnemental, social et de gouvernance (ESG) sur l’ensemble de nos produits.



Une offre étendue


Unigestion a développé sa stratégie actions basée sur la gestion du risque au milieu des années 1990 et aujourd’hui, nous avons la plus longue expérience du secteur dans la gestion de portefeuilles d’actions basés sur la gestion du risque. Nous gérons actuellement 10 milliards d’USD en utilisant cette approche à la fois dans des fonds communs et des mandats séparés.

Unigestion propose sa stratégie actions phare dans de nombreuses régions du monde:

  • Global
  • Europe 
  • États-Unis
  • Japon
  • Suisse
  • Marchés émergents
  • Pacifique

Ces stratégies « long-only » visent à surperformer l’indice de référence de 3% par an sur un cycle de marché complet, tout en réduisant de 30% la volatilité. Elles sont toujours investies à 100% en actions et n’utilisent ni produits financiers dérivés, ni effet de levier. Leur gestion repose sur une approche d’investissement unique (voir la rubrique « Approche d’investissement »).

Notre approche d’investissement étant fondée sur la gestion du risque, nous nous attendons à ce que ces stratégies surperforment tant dans les phases de marché baissier que dans les marchés en dents-de-scie, et qu’elles suivent l’évolution du marché lors des hausses généralisées, en contrepartie d’une sous-performance dans les environnements caractérisés par des rebonds « thématiques »,menés par les poches les plus risquées et plus concentrées.

En chiffres : la gestion actions chez Unigestion

10Md

USD d’actifs gérés


24

Années d'historique


23

Professionels
de l'investissement


Source: Unigestion, au 30.06.2021


Avantages concurrentiels clés

  • Unigestion a été un pionnier de la quête de surperformance fondée sur la gestion du risque
  • L’analyse discrétionnaire est un élément clé de notre processus d’investissement
  • Une approche d’investissement qui repose sur la maîtrise active d’une large palette de risques
  • Des sources d’alpha non corrélées et des rendements plus stables et réguliers
  • Un profil auto-adaptatif évitant les biais persistants au niveau du style

Approche d’investissement

Le risque, qui n’est pas immuable, revêt de multiples dimensions complexes. Nous nous intéressons donc à d’autres mesures traditionnelles que la volatilité et la corrélation et adoptons une perspective plus globale pour construire des portefeuilles efficaces en termes de risque, qui se caractérisent par un faible risque de baisse et un profil de diversification optimisé. Nous cherchons à modéliser, à analyser et à cartographier le plus large éventail de risques possible afin de cibler le risque rémunérateur et d’éviter celui qui ne l’est pas, de manière à générer des rendements ajustés du risque robustes. C’est la raison pour laquelle notre stratégie diffère sensiblement des stratégies passives de faible volatilité élaborées à partir d’élément purement quantitatifs, qui sont susceptibles d’être pénalisées par des facteurs de risques dissimulés que les statistiques traditionnelles ne peuvent saisir. En donnant la priorité à la recherche et à l’innovation, nous sommes ainsi en mesure d’identifier les sources de risques en amont et d’ajuster nos portefeuilles en conséquence.




Cinq bénéfices clés de notre approche à 360 degrés




equity graph FR (1)

  • Approche fondée sur le risque : en donnant la priorité aux risques plutôt qu’aux rendements attendus, nous nous focalisons sur la protection à la baisse durant les périodes de tension sur les marchés et sommes ainsi en mesure de générer de la surperformance à long terme.
  • Évaluation de portefeuille discrétionnaire : priorité est donnée à la valorisation, à la maîtrise du risque fondamental, à la gouvernance d’entreprise et à tout risque de type qualitatif auquel sont exposées les actions susceptibles d’entrer en portefeuille.
  • Évitement des biais comportementaux : notre processus d’investissement privilégie les actions à faible volatilité et peu corrélées, tout en évitant les titres surévalués.
  • Asymétrie des performances : en nous focalisant sur la réduction des risques non rémunérateurs, nous limitons les effets négatifs de la répartition des rendements tout en générant une asymétrie positive.
  • Protection à la baisse : nous nous attachons à réduire le risque de pertes et à optimiser la diversification en recourant à différents modèles de risque et en menant une analyse critique des valeurs susceptibles de nous intéresser.

 



Intégration des critères ESG

Nous intégrons les critères ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance) à notre stratégie actions, et ce à toutes les étapes du processus d’investissement. Nous préférons écarter les valeurs présentant des risques ESG importants – risques environnementaux, émissions carbone excessives, défaillances dans le traitement de la main d’œuvre, problèmes de gouvernance, litiges, fraude, etc. Nous excluons également les actions directement liées à la production d’armes controversées et à l’industrie du tabac. Pour compléter notre analyse qualitative interne, nous faisons également appel à des spécialistes externes de la recherche ESG à des fins de validation permanente de nos portefeuilles actions.

En 2019, Unigestion a développé son propre système de notation ESG des entreprises et des pays afin d’intégrer davantage les critères ESG dans le processus d’investissement. Les scores fournissent des mesures complètes des efforts des entreprises et des pays sur les facteurs ESG. L’utilisation d’une approche quantitative assure la cohérence de l’analyse à travers nos portefeuilles ainsi que la transparence de nos choix.

Notre processus ESG repose sur quatre piliers, comme indiqué ci-dessous :

    • Pilier I : Filtrage normalisé (exclusions de : armes controversées, producteurs de tabac, producteurs de divertissements pour adultes, expositions au charbon thermique, prêteurs abusifs et entreprises non conformes aux droits de l’homme, du travail, de l’environnement et de la lutte contre la corruption)
    • Pilier II : Filtrage d’exclusion (exclusion des entités non couvertes, des entités les plus mal classées et des émetteurs de carbone élevés)
    • Pilier III : Contrôle des risques ESG (score ESG agrégé et intensité GES, analyse fondamentale)
    • Pilier IV : Actionnariat actif (vote par procuration, engagement direct et engagement collaboratif)

 
Notre méthodologie de notation comprend les éléments suivants :

      • Un accent sur les risques liés à l’ESG : Les indicateurs Sustainalytics constituent la base de notre évaluation à l’échelle de l’industrie.
      • Sources supplémentaires : Nous complétons les données Sustainalytics avec des sources supplémentaires telles que S&P Trucost et ISS Ethix, ainsi qu’avec notre propre évaluation. Surtout, les résultats de nos efforts d’engagement d’entreprise viennent étayer cette démarche et notre évaluation interne peut être préférée aux sources de données externes.
      • Disparités régionales : Nous tenons compte des normes et des degrés de maturité variables entre les pays émergents et les pays développés lorsque nous établissons nos scores bottom-up.
      • Disparités sectorielles (entreprises uniquement) : Nous reconnaissons les particularités des différents secteurs et tenons compte des diverses attentes des uns et des autres lorsque nous établissons nos scores au niveau sectoriel.
      • Décalage minimal (entreprises uniquement) : Nous intégrons l’impact des controverses à évolution rapide ainsi que leur gravité.
      • Efforts d’amélioration : Nous reconnaissons les améliorations graduelles des entreprises et des pays malgré leurs faibles niveaux de base en évaluant la « tendance » du score ESG outre son niveau absolu.
      • Activités d’engagement (entreprises uniquement) : Nous intégrons les résultats de nos activités d’engagement dans le score ESG.